Publié le

La DICP vous recommande la plus grande prudence et vous donne quelques consignes de sécurité.

Le phishing ou technique du "hameçonnage" a pour objectif de tromper les internautes afin de leur escroquer des sommes d’argent. Il consiste en l’envoi de messages (courriers  électroniques) usurpant l’identité d’administrations ou de grands organismes et demandant à l’internaute de fournir des informations personnelles, notamment un numéro de carte bancaire.

Ces courriers électroniques peuvent se présenter comme des messages provenant de l’administration fiscale. Le message peut être à l’entête ou à la signature de la Direction des impôts et des contributions publiques ou d’une autre administration polynésienne ou nationale. Il demande aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles. 

Ces courriels sont des faux. L’administration fiscale n’est pas à l’origine de ces envois. Le numéro de carte bancaire ou les références de vos comptes bancaires ne vous sont jamais demandés pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt, ni pour compléter vos coordonnées personnelles.

Que faire si vous recevez un courrier électronique de ce type ?

  • Ne répondez pas à ce message
  • Ne cliquez pas sur les liens à l'intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site)
  • Supprimez le message de votre boîte aux lettres.

D’un point de vue général, nous vous recommandons de ne jamais communiquer par courrier électronique ou par téléphone de données personnelles et surtout pas votre numéro de carte bancaire.

En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur d’un courrier postal ou électronique portant en-tête ou signature de la DICP, contactez nous par téléphone au 40 46 13 13 ou par courriel à l’adresse : directiondesimpots@dicp.gov.pf.